top of page

Commencer sa journée selon l'Ayurvéda : la Dinacharya


Vous le savez, la manière dont on démarre notre journée va conditionner son déroulement. Vous avez surement déjà expérimenté ces matins où tout commence dans l'urgence et où les petites contrariétés s'enchainent. Choisir de mettre en place quelques routines bien-être au réveil vous permettra d'aborder la journée avec plus de sérénité.




En ayurvéda, nous attachons beaucoup d'importance à l'organisation de notre quotidien et au fait de s'octroyer du temps pour revenir à soi.

Je vous propose ici de vous présenter les rituels matinaux issus de l'Ayurvéda et applicables dans notre quotidien d'occidentaux vite rattrapés par les obligations familiales et professionnelles.

Avec quelques pratiques simples, on peut cultiver l'équilibre, détoxifier l'organisme, augmenter son énergie, stimuler le métabolisme et la digestion et avoir une meilleure présence dans son quotidien, rien que ça !


Et pour cela, moins de 30 minutes suffisent.


Le rituel matinal s'appelle dinacharya en sanscrit, cela signifie "qui suit (charya) le jour (din)", car il est traditionnellement réalisé au moment du lever du soleil mais il suffit juste d'avancer votre heure de réveil habituelle pour avoir un peu plus de temps pour vous et en tirer des bénéfices sur le plan physique et sur le plan mental.


Première étape : Nettoyer sa langue avec un gratte langue


La langue est un terrain fertile pour les bactéries indésirables et peuvent être la cause d'une mauvaise haleine. Pendant la nuit, les résidus de nourriture, les bactéries, les cellules mortes se déposent dans notre bouche et créent ce que nous appelons "ama", des toxines.

Si vous ne raclez pas ces toxines, votre langue les réabsorbe et elles descendent dans le système gastro-intestinal. Cela affaiblit le feu digestif, réduit les défenses immunitaires et nuit à la bonne assimilation des nutriments. Cela peut donc, au delà de la problématique d'haleine, causer des désagréments d'ordre digestif.

Des études ont prouvé que le fait de racler sa langue réduit sa charge microbienne et la rend plus sensible aux goûts.


Quel gratte langue utiliser ?


Dans la tradition ayurvédique, il est préconisé d'utiliser un gratte langue en cuivre (ou en or ou en argent mais les tarifs sont beaucoup moins abordables) . Le cuivre a des propriétés antibactériennes mais c'est un métal lourd et une utilisation prolongée peut entrainer une absorption par notre organisme. Il existe donc des grattes langue en inox, et même si on s'éloigne un peu de la tradition, on préserve notre santé grâce aux nouvelles connaissances concernant les métaux lourds.


Et en pratique ?


La technique est simple et plutôt intuitive.

Face au miroir, tirez votre langue et placez le gratte langue, tenu à deux mains, à l'arrière de celle-ci.

Raclez doucement la surface d'un seul geste, du fond vers l'avant.

Vous pouvez rincer à l'eau claire votre gratte langue entre chaque mouvement, surtout si il y a beaucoup de dépôt.

Recommencez le geste une dizaine de fois.

A la fin, rincez toujours votre gratte langue à l'eau claire, séchez le bien et rangez le dans un endroit propre.




Deuxième étape : faire un tirage d'huile


Le tirage d'huile (Gandouch en sanskrit) consiste à faire tourner de l'huile dans la bouche pour éliminer les toxines qui n'ont pas été enlevées par le gratte langue.

Ce bain de bouche traditionnel présente plusieurs avantages : prévention des pathologies bucco-dentaires, renforcement des mâchoires et gencives, évacuation des toxines solubles dans l'huile, amélioration de la digestion et du système immunitaire.



Quel type d'huile utiliser ?


De manière traditionnelle et si vous n'avez pas encore une connaissance fine de votre dosha ou de vos déséquilibres, l'huile de sésame sera la plus souvent utilisée et recommandée.

Les vata et les kapha utiliserons d'ailleurs l'huile de sésame les premiers pour ses vertus réchauffantes et nourrissantes ; les seconds pour sa capacité à rallumer le feu digestif.

Les pitta quant à eux ( et surtout en été), utiliserons de l'huile de coco qui a des vertus rafraichissantes.


Il est possible de changer d'huile au fil des saisons, dans ce cas on conseille le sésame en automne et hiver et le coco au printemps et en été.


Dans tous les cas, choisissez une huile issue de l'agriculture biologique et non désodorisée.



Et en pratique ?


Rien de plus simple ! Prenez une cuillère à soupe d'huile et faites la tourner dans votre bouche pendant plusieurs minutes. Veillez a la faire circuler dans l'ensemble de la cavité buccale, y compris à l'extérieur des gencives, entre les lèvres et celles-ci.

Recrachez l'huile dans une poubelle (cela évite d'obstruer lers canalisations)

Rincez vous la bouche à l'eau tiède.


Troisième étape : boire un verre d'eau chaude


L'ayurvéda nous recommande de débuter notre journée en buvant de l'eau chaude à jeûn. Et je précise qu'il s'agit d'eau uniquement, on n'ajoutera pas de citron ou toute autre plante infusée !

L'eau chaude est plus rapidement absorbée et provoque une vasodilatation. De ce fait, elle va stimuler le système lymphatique, ramollir les tissus ce qui va entrainer une plus grande élimination des déchets et des toxines.

De plus, l'hydratation de l'ensemble des cellules sera plus importante qu'avec de l'eau froide et cela contribuera à lutter contre la constipation.

Enfin, l'eau chaude va maintenir (et stimuler) notre feu digestif et garantir une meilleure absorption des nutriments au cours des repas.


Pourquoi de l'eau seule ?


Si vous ajoutez du citron ou si vous prenez une infusion, votre corps va entrer en digestion pour utiliser les principes actifs des plantes ou du fruit, ainsi il ne bénéficiera pas entièrement des bienfaits de l'eau.


Il est donc important de commencer par votre eau chaude et ensuite de consommer la boisson qui compose votre petit déjeuner !



Quatrième étape : pratiquer des postures de yoga, pranayama et méditation


Inclure dans sa routine matinale un enchaînement de quelques postures de yoga, associées à une pratique respiratoire (pranayama) et de méditation nous aide à revenir dans son corps, à identifier les tensions et les supprimer mais aussi à être pleinement dans le moment présent.

La journée débute ainsi en conscience et augmente notre concentration pour le reste de nos activités à venir.

Quelles postures de yoga ?


Faire un enchaînement de salutations au soleil est un bon moyen de remettre en route en douceur l'ensemble du corps. l'intensité sera modérée et le rythme calé sur la respiration. Dans cet enchainement, toutes les articulations sont échauffées, mobilisées et cela permet de faire circuler le sang et l'énergie dans tout notre corps.

Vous pouvez y associer des postures d'équilibre telles que l'arbre ou les variations du guerrier qui augmenteront la concentration et l'ancrage.


Combien de temps ?


Même une très courte séance est bénéfique. Si vous pratiquez un enchaînement de 15 minutes tous les jours, votre corps et votre cerveau en tirera des bénéfices. La régularité va permettre d'ancrer cette habitude, et apportera beaucoup de fluidité dans votre corps et vos articulations qui peuvent être verrouillées.


Pranayama et méditation, c'est pas un peu compliqué tout ça ?


Encore une fois, nul besoin d'être un yogi avancé et de maitriser l'art de la médiation pour pratiquer un pranayama. Il s'agit avant tout de respirer en conscience et de se donner une consigne à suivre. Vous pouvez simplement commencer par poser une respiration régulière avec les mêmes temps d'inspir et d'expir. Ensuite, vous pourrez pratiquer des rétentions (poumons pleins et poumons vides) ou utiliser d'autres techniques que vous connaissez.

Vous travaillez votre concentration et entrainez votre cerveau à une meilleure régulation.

La méditation interviendra juste après. Restez assis sur votre tapis, les yeux fermés et observez simplement votre état.

Ces quelques minutes répétées quotidiennement auront, je vous assure, une grande efficacité sur votre équilibre émotionnel !



Conseil 5 : Faire un brossage à sec


Le brossage à sec consiste à faire un auto-massage de l'ensemble du corps à l'aide d'une brosse spécifique.

Les mouvements réalisés vont venir stimuler le système lymphatique et sanguin permettant de détoxifier l'organisme. Ainsi, on constate une diminution de la sensation de jambes lourdes, une perte de cellulite et un grain de peau plus fin.

Enfin, la digestion est améliorée grâce à l'afflux sanguin et les mouvements réalisés au niveau abdominal.


Quelle brosse choisir ?


On privilégiera une brosse en soie naturelle ou a base de fibres de sisal.

Vous choisirez à votre convenance une brosse qui peut être prise en main directement ou avec un manche.


Comment fait-on concrètement ?


Le principe global est de brosser en direction du coeur.

Pour cela, débutez par le bas du corps en réalisant des mouvements allant de l'extrémité vers les ganglions lymphatiques au pli de l'aine. Ensuite passez au haut du corps en brossant des poignets en direction du coeur. On remontera ainsi jusqu'aux clavicules, en passant sous les aisselles, zone ganglionnaire importante.

La zone abdominale sera brossée en mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d'une montre.


Maintenant direction douche et petit déjeuner pour une journée apaisée !


Comme pour chaque nouvelle habitude, il faudra environ 1 mois pour que cela devienne pour vous incontournable mais croyez moi, vous allez très vite ressentir les bienfaits et ne pourrez plus vous en passer !!

27 vues0 commentaire

Comments


bottom of page